LES DIFFERENTS TYPES DE CONTROLES :

  • La visite Initiale

Pour les voitures particulières mises en circulation depuis plus de 4 ans (depuis le 01/01/1995). Le contrôle technique devient alors obligatoire et doit être renouvelé obligatoirement tous les 2 ans.

  • Contrôle Volontaire

Sa réalisation s’effectue dans les mêmes conditions que le Contrôle Technique réglementaire et selon les mêmes règles mais il n’entraine pas de contre-visite.

Vous pouvez le demander à tout moment, il portera sur l’ensemble ou une partie des 133 points de contrôle.

Il est validé par un procès verbal de contrôle volontaire sans délivrance de vignette ni de timbre sur la carte grise.

Ce procès verbal ne peut être pris en considération lors de la transation ‘un véhicule de plus de 4 ans.

Véhicules soumis à une réglementation spécifique :

  •  La visite complémentaire anti-pollution

La visite complémentaire pollution s’effectue dans les deux mois qui précèdent la date   limite d’un an après chaque visite initiale (ou contre-visite) favorable. il vous faut donc compter entre 11 et 12 mois après chaque contrôle technique. Les véhicules utilitaires concernés sont ainsi contrôlés tous les ans pour la pollution.

Note : la date limite de la visite complémentaire pollution de votre véhicule n’apparaît pas sur le timbre de la visite initiale mais seulement sur le procès-verbal et sur la vignette.

  • Véhicules de collection

Les véhicules de collection, véhicules d’époque ayant plus de 30 ans et possédant un certificat d’immatriculation portant la mention « véhicule de collection », sont soumis à un contrôle technique tous les 5 ans.

 

 
  • Véhicules de dépannage

Ces véhicules doivent passer un contrôle technique 1 an après l’attribution de la carte blanche ou à l’échéance de validité du contrôle technique effectué avant l’attribution de la carte blanche. Sa validité est de 1 an.

  • Véhicules pour le transport sanitaire

Ces véhicules doivent être présentés à un contrôle technique 1 an après la première mise en circulation ou immédiatement si l’utilisation à lieu après ce délai. Sa validité est de 1 an.

  • Véhicules de transport public de personnes de moins de 10 places

Le contrôle doit être réalisé 1 an après la première mise en circulation ou dans les 6 mois avant leur utilisation si elle a lieu plus d’une année après la date de 1ère mise en circulation. Sa validité est de 1 an.

  •  Véhicules Auto-école

Le contrôle est à effectuer 4 ans après la date de première mise en circulation. Sa validité est de 2 ans. Des points de contrôles sont ajoutés au contrôle classique, notamment les panneaux signalétiques, les doubles commandes et la neutralisation de l’accélérateur.

 

  • Taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur

Le contrôle technique doit être effectué à la mise en circulation ou immédiatement si l’affectation a lieu après la mise en circulation. Sa validité est de 1 an.

  • Véhicules GPL

Depuis le 1er janvier 2011, les véhicules dont le moteur fonctionne au gaz ou au GPL sont soumis à un contrôle spécifique portant sur l’équipement et l’installation du système Gaz/GPL.

Le contrôleur doit avoir une qualification spécifique et avoir reçu une formation pour ce type de contrôle.Ils sont soumis au contrôle technique automobile  depuis l’année 2011,  celui-ci examine en plus des points de contrôle communs avec les autres types de véhicules, des points de contrôle propres aux véhicules GPL, c’est-à-dire :

La correspondance de la source d’énergie utilisée avec celle qui est indiquée sur le certificat d’immatriculation, le fait que le véhicule ne peut pas marcher au gaz carburant, la validité de la date limite d’utilisation, l’étanchéité du circuit GPL, des systèmes d’injections et du dispositif de remplissage. La visite technique examine également la présence de soupape GPL et d’altérations. Pour les véhicules immatriculés avant le 1er juillet 2001, le contrôleur technique vérifiera l’homologation du réservoir GPL

  • Véhicules HYBRIDE

Depuis le 10 janvier 2014, 2 arrêtés encadrent les contrôles techniques des véhicules hybrides. Les contrôles doivent inclure des examens spécifiques liés à ce nouveau mode de propulsion.

Ils imposent au centre de contrôle de vérifier le bon état des câbles à haute tension et des packs batteries. Une voiture hybride est en effet dotée d’un moteur thermique, mais aussi d’un ou plusieurs moteurs électriques alimentés par batteries.

La technologie hybride permet de réduire la consommation de carburant des automobiles et notamment les rejets de CO², tout en garantissant une autonomie confortable grâce au moteur à combustion intégré.

  •  4×4

Tout comme les véhicules plus légers, les 4×4  sont également soumis au contrôle technique obligatoire. Nous disposons  de rouleaux fous qui vont analyser le système de freinage sans abîmer la transmission du véhicule, également utilisé pour effectuer les différents points de contrôle, et notamment de freinage, sur les 4×4 permanents.

Les commentaires sont fermés.